L’électrothérapie n’est pas une nouveauté. Le courant était déjà employé avant notre ère pour le traitement des douleurs.

L’électrothérapie est tout simplement le traitement à l’électricité. Elle comporte des procédures pour le traitement de différents symptômes de maladie et douleurs ainsi que des procédures pour le traitement ultérieur et le rétablissement de fonctions de l’appareil locomoteur.

 

Dès 1957, l’effet stimulant la circulation sanguine et chauffant de la thérapie à haute fréquence a été prouvé. On pouvait déjà définir à l’époque des indications comme le traitement des névralgies et des eczémas. Les maladies rhumatismales et inflammatoires étaient également traitées avec succès.

 

L’effet de l’électrothérapie sur les cellules et les vaisseaux sanguins a été prouvé cliniquement et expérimentalement. Pendant un traitement, un effet augmentant l’excitabilité au moyen de la définition du seuil moteur peut être détecté.

Huber, R. & Michalsen, A. (Hrsg.) Checkliste Komplementärmedizin. (2014). Stuttgart: Karl F. Haug Verlag


Stimulation musculaire électrique:

En l’absence d’une altération provoquée par la cellule, l’état initial est maintenu (l’intérieur de la cellule est chargé négativement et le milieu extérieur positivement) et il est qualité de potentiel de repos. Les cellules musculaires et nerveuses sont des cellules excitables et peuvent modifier, en cas de stimulation, la conductibilité des ions de leur membrane. Si cette stimulation est suffisamment forte, un potentiel dit d’action se produit. Dans la cellule nerveuse, c’est le signal transmis et dans le muscle il entraîne une contraction (potentiel d’action). Le potentiel d’action est donc diminué par la stimulation (= dépolarisation).

 

Wird eine gewisse Schwelle an elektrischer Spannung erreicht, entwickeln Zellen ein Aktionspotential.

Excitabilité des fibres musculaires par le courant:

Au moyen d’un courant de simulation ou d’impulsion, une cellule musculaire ou nerveuse peut également être stimulée électriquement de l’extérieur. Une contraction unique se produit. Lorsque le courant est enclenché, un tressaillement de fermeture est déclenché, et lorsque le courant est interrompu, cela provoque un tressaillement d’ouverture du muscle.

 

Dans l’électrothérapie, différentes formes de courant sont appliquées:

 

Courants à haute fréquence

Ici des champs alternatifs électriques et magnétiques s’appliquent, ainsi que des ondes électromagnétiques de 100 kHz. On distingue différents types d’ondes: onde courte, microonde, onde décimétrique.

L’effet spécial est l’augmentation de la circulation sanguine locale, le réchauffement en profondeur ainsi que l’augmentation du métabolisme et la stimulation du système immunitaire.

 

Courants alternatifs avec une fréquence de 1-300 kHz ainsi qu’une intensité constante. On distingue la stimulation musculaire électrique pure ainsi que les stimulations musculaires électriques modulés par amplitude. Elles peuvent avoir un effet stimulant sur le système nerveux et musculaire ainsi qu’un effet inhibiteur sur la transmission de la douleur.

 

Stimulations musculaires électriques à basse fréquence: courants continus à fréquences de 0,1 - 1 kHz. L’appareil d’électrothérapie interrompt le courant continu en intervalles de temps afin de produire un courant par impulsion. Les domaines d’application sont: l’atténuation des douleurs, les traitements de muscles affaiblis ou le traitement de paralysies périphériques.

 

Wenk, W. (2004): Elektrotherapie. Berlin: Springer

Kramme, R. (Hrsg.) (2001): Medizintechnik. 4. Berlin Heidelberg Springer-Verlag.